Europe Agenda 2010
Vous êtes ici : Sommaire > Liens, sites

Navigation


Recherche (Spip) sur le site
Recherche (Google)
sur le site sur le Web
Mots-clefs, articles associés

Autres groupes de mots-clés











Pour se poser de bonnes questions, le site :

Libéral ou Social ? La grande imposture

Bienvenue aux électeurs de gauche, et de droite.
[ Le site "Libéral ou Social ? La grande imposture" ]
jeudi 30 mars 2006.
 
Auteur(s) et leurs articles

Libéral ou Social ?

Cette question récurrente connaît une nouvelle emphase à l’occasion des débats sur la constitution européenne et autre directive Bolkestein.

Malgré les exemples démontrant que l’un et l’autre ne sont pas incompatibles, la démagogie du « politiquement correct » s’acharne (avec un succès certain) à affirmer le contraire.

C’est un exemple caractéristique de la « grande imposture » savamment organisée depuis 30 ans par la gauche, servie par des médias et des « intellectuels » largement acquis à sa cause et par une droite timorée, complaisante et « honteuse » de ses valeurs.

Cet exemple n’est pas le seul, on peut y ajouter (la liste n’est pas exhaustive) ...

-  l’opposition factice droite-gauche, avec des pseudo-alternances sans réelle alternative, la politique suivie étant de même nature étatiste depuis 30 ans

-  la « diabolisation » de la philosophie libérale par opposition à la générosité « innée » de l’idéologie socialiste

-  le mythe égalitaire caractéristique des modèles « marxisants »

-  la prétendue main mise du libéralisme sur l’ensemble des appareils économiques, culturels, médiatiques etc...

-  le « devoir d’oubli » envers les crimes du communisme

-  l’illusion démocratique du modèle français

A vrai dire, le « succès » (très théorique) des idéologies étatistes, tout paradoxal qu’il puisse être compte tenu de leurs échecs (avérés et systématiques ceux-ci) au cours du 20ième siècle, n’est pas étonnant en France en raison de l’incomparable capacité de la gauche en général de « faire prendre des vessies pour des lanternes » (il faut savoir le reconnaître), sous l’action d’une propagande (le mot n’est pas trop fort) bien rôdée.

C’est une des « exceptions françaises » que ce succès persistant d’un langage d’un autre siècle qui peut se comprendre auprès de générations frustrées de n’avoir pas instauré le « socialisme réel » en France, mais qui est gravissime quand il séduit une certaine jeunesse (assez majoritaire si j’en crois ce que m’en disent mes fils), fascinée plus par le verbe que par la substance.

C’est donc en priorité à ces jeunes qui se disent « de gauche » que s’adresse ce site qui ambitionne de débattre de la situation française, pour démontrer les méfaits de la politique suivie depuis 30 ans et par conséquent contribuer à y mettre fin.

A ces jeunes je dis : acceptez d’entendre un autre discours basé sur des faits et non des slogans, faites appel à votre bon sens et non à non à l’idéologie et si vous n’êtes pas d’accord et que vous avez des arguments, surtout réagissez sur ce site avant de le faire dans les urnes !

======================================================


Répondre à cet article

Forum