Europe Agenda 2010
Vous êtes ici : Sommaire > Exemples (aéronautique et spatial) européens : Airbus, Ariane, Eurocopter, Galileo... > Spatial européen

Navigation


Recherche (Spip) sur le site
Recherche (Google)
sur le site sur le Web
Mots-clefs, articles associés

Autres groupes de mots-clés











Programme européen Copernicus

Le premier satellite Sentinel mis sur orbite !

[ Programme européen Copernicus (ex GMES). Satellites Sentinel (forum) ]
vendredi 4 avril 2014.
 
Auteur(s) et leurs articles

Le premier satellite (SENTINEL 1A) de ce programme phare européen, presque aussi important que Galileo, y compris en budget, vient donc d’être mis sur orbite par le lanceur Soyouz, tiré depuis Kourou par Arianespace (vidéo).

Le budget de ce programme Copernicus (ex GMES, dont les balbutiements remontent à 1998) a fait l’objet d’intenses négociations, et malgré l’actif soutien du Parlement européen, a été amputé d’une bonne partie.

Les Etats voulaient réduire le budget européen, même pour des actions essentielles comme celles-ci, permettant une meilleure connaissance de la Terre, y compris au niveau de la connaissance du changement climatique, dans la mise en place d’actions lors de catastrophes naturelle, ainsi que dans le domaine de la sécurité.

Une video de présentation, sur FranceTV : http://www.francetvinfo.fr/sciences/video-copernicus-le-programme-spatial-europeen-pour-suivre-oceans-forets-et-fonte-des-glaces_568427.html

"Sentinel-1A, un immense radar, est le seul satellite européen conçu pour réagir rapidement en cas de catastrophes naturelles, notamment en cas d’inondations ou de séismes."

Sa mission : scruter la surface de la Terre de jour comme de nuit, même par temps couvert. Sentinel-1A, le premier satellite du programme européen Copernicus, dont le but est d’observer la Terre, est capable de pénétrer les forêts pour atteindre le sol.

Conçu pour réagir en cas de catastrophes naturelles Les missions environnementales du programme Copernicus englobent la surveillance de la surface des mers, ainsi que l’observation de la fonte des glaces, des marées noires et des glissements de terrain.

Il est capable de fournir des données aussi actualisées que possible, selon l’agence spatiale européenne ESA. Le radar de pointe de Sentinel-1A est développé par Airbus Defence & Space.

Des articles de synthèse dans les Echos :
-  http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/air-defense/actu/0203404023740-copernicus-nouveau-fer-de-lance-de-l-europe-spatiale-661967.php

-  http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/auto-transport/actu/0203415388728-une-moisson-de-donnees-pour-les-scientifiques-661888.php

ou dans Futura Sciences :
-  http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/astronautique-sentinel-1a-premier-satellite-copernicus-sera-lance-demain-53069/

D’autres precisions dans Euronews :
-  http://fr.euronews.com/2014/04/03/lancement-ce-jeudi-du-1er-satellite-du-programme-europeen-copernicus/

Les six missions des satellites Sentinel :
-  Mieux gérer les catastrophes naturelles et les crises humanitaires grâce à des cartes détaillées des dommages et des analyses situationnelles spéciales.
-  Surveiller les terres et les eaux à l’intérieur des terres pour protéger l’environnement et les sols.
-  Surveiller l’environnement marin pour mieux le protéger, ainsi que les régions côtières. Mais aussi fournir des informations météorologiques et climatiques.
-  Surveiller l’atmosphère en rassemblant des données sur la répartition mondiale des substances présentes à l’état de traces comme les gaz et aérosols.
-  Suivre les changements climatiques
-  Surveiller les frontières extérieures de l’Union Européenne et les missions au-delà, ainsi que le trafic maritime. Un dernier point qui pose davantage de questions quant à sa finalité comme le contrôle des flux migratoires.

Sentinel-1A marque le début d’une nouvelle ère de l’observation de la terre depuis l’espace. Une ère qui se concentre sur la fourniture de données quotidiennes pour les applications de gestion de l’environnement.

Les satellites météorologiques ont fourni des données opérationnelles depuis des années, et maintenant la famille des missions Sentinel feront la même chose pour la surveillance de l’environnement.

Sentinel-1A est une constellation de deux satellites, Sentinel-1B sera lancé l’année prochaine.

Cinq autres missions Sentinel seront lancées dans les prochaines années.

Chaque satellite porte la technologie "state-of-the-art" afin de fournir un flux d’images et de données complémentaires adaptées aux besoins des utilisateurs de Copernic. Les données ne sont pas seulement ouvertes aux utilisateurs du monde entier, mais elles sont également gratuites.

La famille Sentinel L’ESA à développé une nouvelle famille de missions Sentinel spécifiquement pour les besoins opérationnels du programme Copernic.

Chaque mission Sentinel est basée sur une constellation de deux satellites pour satisfaire aux exigences de couverture, en fournissant des ensembles de données robustes pour les services de Copernic.

Ces missions offrent une gamme de technologies, telles que le radar et des instruments d’imagerie multi-spectrale pour la terre, l’océan et la surveillance atmosphérique.


Répondre à cet article

Forum